Derniers sujets

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ascenseur
Invité

ascenseur

le Ven 3 Juil - 13:13
La grue à tour Potain franchit un nouveau cap technologique
(déposée le 01/07/2015)
Sur son site rhône-alpin à Saint-Pierre-de-Chandieu, Manitowoc a récemment dévoilé les dernières évolutions apportées à ses grues à tour Potain. Découverte de deux solutions qui préfigurent une nouvelle génération de grues.

Jusqu’à présent le marché français des grues à tour faisait l’objet d’une recommandation prévoyant l’équipement de ces matériels avec un ascenseur au-delà de 60 mètres de hauteur. En 2017, ce seuil sera ramené à 30 mètres et impactera du même coup le cœur d’un marché composé à 80 % de grues comprises entre 30 et 60 mètres. Conscient de l’enjeu, Manitowoc a pris le parti d’accompagner cette petite révolution de l’accès au poste de pilotage, via le développement de solutions en partenariat avec la société Alimak Hek. Déjà fructueuse, cette relation entre les deux entreprises a donné naissance à deux systèmes distincts.


L'accès à la cabine revisité

Le premier consiste à équiper la partie extérieure du mât avec un ascenseur baptisé Tower Crane Lift (TCL). Dérivé du système existant TC50, le TCL sera distribué exclusivement par Manitowoc. N’induisant aucune modification de la structure du mât, il permettra de s’adapter à l’application progressive des nouvelles recommandations, et de séduire un marché des loueurs qui cherchera probablement une solution souple pour ne pas subir l’inertie d’une situation transitoire, où grues équipées et non-équipées cohabiteront un temps.

Plus intégrée, une seconde configuration a, quant à elle, réclamé la mise en œuvre d’un véritable contrat de co-développement et de commercialisation entre Manitowoc et Alimak Hek. Plus question ici d’adapter l’ascenseur après le montage de la grue ; la solution s’inscrit à l’intérieur même des mâts K de 1,6 à 2,45 mètres de large. Répondant à la norme 9143 relative à l’accès aux engins de levage, le "Cablift" est entièrement intégré dès sa sortie d’usine sans intervention sur la structure de la mâture. Capable d’emporter jusqu’à 200 kg à une vitesse de 24 m/min, il est en cours de certification avec un objectif de commercialisation fixé à début 2016. Nul doute que la facilité de transport et son impact, quasi nul, sur le temps des opérations de montage constitueront des atouts pour son déploiement sur le marché.


Une nouvelle génération de système de commande

Plus transversale encore, une autre innovation a retenu l’attention des observateurs : le nouveau système de commande de grue CCS installé sur la gamme MDT City. A première vue, rien ne change si ce n’est l’ergonomie d’une cabine où trônent deux joysticks et un écran tactile. Pourtant rien ne sera plus pareil pour l’utilisateur. Au lieu de 2h30, il ne faut plus que 15 minutes pour mettre la grue en service. Plus besoin de sortir de la cabine pour effectuer les réglages des interrupteurs de fin de course, du limiteur de charge et du limiteur de moment. Depuis sa cabine, l’opérateur gère l’ensemble de ces paramètres et pourra même s’appuyer sur un pré-diagnostic automatique en cas de panne. "Les durées d'assemblage, de montage, de transport et même d'entretien sont réduites, ce qui contribue à maintenir des coûts d'exploitation faibles", promet le constructeur avant d'évoquer "le gain en précision dû à un réglage électronique fin".

Alors que les premières livraisons sont attendues pour la fin d'année 2015 sur la nouvelle gamme CCS City, Manitowoc ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et envisage déjà de répliquer le CCS et la nouvelle cabine sur les grues des gammes Potain MDT, MD et MR. Un vaste mouvement de standardisation de la cabine et des capteurs qui doit permettre d'améliorer l'efficacité en termes de pièces de rechange
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum